Notre engagement à démanteler l’oppression

 

Voie boréale se veut une sangha où tous les êtres humains, sans exception, peuvent s’épanouir, briller et trouver la liberté.


 

Vision

Dans ses enseignements, le Bouddha disait que le Dharma est la nature; sans appartenir à quiconque, il est à chacun. Voie boréale se veut une sangha où tous les êtres humains, sans exception, peuvent s’épanouir, briller et trouver la liberté. Aujourd’hui, nous prenons conscience de notre responsabilité de construire une communauté qui écarte tout ce qui pourrait faire obstacle à cette vision, que ce soit au sein de la direction, des équipes d'enseignants, les horaires de retraite et de cours, les communications et le processus d'inscription.

 

Voie boréale s'engage

Voie boréale s’engage à travailler au démantèlement du racisme et de l’oppression. Nous avons entrepris la construction d’une Sangha que nous souhaitons véritablement inclusive, mais nous savons que nous avons encore un long chemin à parcourir.

Pour accueillir chaleureusement tous les êtres humains, sans exception, et leur offrir un foyer spirituel, nous nous sommes engagés à :

• à former et à soutenir financièrement plus d’enseignants noirs et autochtones (création d’un fonds) et à leur offrir davantage d’occasions d’enseignement;

• à offrir l’inscription à nos retraites en ligne gratuitement aux personnes noires et autochtones;

• à offrir des espaces de pratique qui représentent nos valeurs profondes d’équité, d’accès et de réelle inclusion;

• à créer un groupe caucus privilège blanc qui abordera la question de la blanchitude et de la suprématie blanche, en s’appuyant sur la pratique bouddhiste;

              • à augmenter le nombre d’enseignants noirs, autochtones et de couleur (BIPOC) dans le conseil des enseignants                     mentors;

• à augmenter le nombre d’enseignants noirs, autochtones et de couleur (BIPOC) pour les futures retraites;

• à continuer d’organiser et de soutenir financièrement des formations sur l’équité et l’inclusion pour le personnel, les enseignants et les membres du conseil d’administration de Voie boréale;

• à continuer d’offrir des bourses d’inclusion pour permettre aux BIPOC de participer à des retraites;

• à continuer d’offrir des séances de méditation BIPOC et une retraite BIPOC annuelle;

• à continuer de partager des ressources visant à éduquer et à libérer l’esprit et le cœur des préjugés conditionnés qui maintiennent le statu quo inégalitaire dans la société (vous en trouverez sur notre page Ressources sur l'équité et inclusion - voir plus bas).

Nous reconnaissons qu’il s’agit d’une liste partielle de ce que l’on peut faire et qu’on n’y trouve rien qui soit quantifiable. À notre prochaine réunion de planification stratégique du Conseil, en septembre, nous comptons préciser notre engagement en faveur d’une Sangha inclusive et élaborer un plan détaillé. Nous assurerons un suivi au cours des six prochains mois pour informer tout le monde de nos progrès.

Nous encourageons tous ceux pour qui c’est possible de faire un don à notre fonds de bourses d’inclusion afin de rendre les enseignements et les retraites plus accessibles aux Noirs, aux Autochtones, aux personnes racisées, ainsi qu’à d’autres groupes marginalisés, et à notre fonds pour aider les enseignants noirs et autochtones. Comme le professeur de Dharma Lama Rod Owens l’a déclaré : « Lorsque nous ne nous attelons pas à notre tâche, c’est la tâche des autres que nous rendons plus lourde. »

La prise de conscience des impacts du racisme et d'autres formes d'oppression systémique ainsi que des responsabilités qui viennent avec une situation de privilège soutient la pratique sila, l'action éthique sur laquelle repose le dharma.

Dans une communauté inclusive, nous avons tous besoin de la présence de voix et perspectives diverses, parce que nous sommes interdépendants et que la libération de chacun d'entre nous est liée à celle de l’ensemble.

Ressources sur l'équité et l'inclusion