Tarifs et Dana

 

Voie boréale tient à offrir des tarifs de retraite accessibles pour tous. Ceux-ci sont gradués, ce qui permet aux retraitants de payer en fonction de leurs moyens financiers. Il y a trois niveaux, bas, moyen et élevé, et quelques bourses sont offertes. Le tarif le plus bas couvre les frais minimums nécessaires pour l’organisation d’une retraite. Les participants payant le tarif le plus élevé contribuent à la longévité de Voie boréale. Tous les tarifs incluent l’acompte.

Veuillez noter que les frais de retraite couvrent la location de votre chambre ainsi que trois repas par jour. Ils ne comprennent pas le salaire de l’enseignant. Suivant la tradition bouddhiste, qui remonte à 2 500 ans, on estime que les enseignements n’ont pas de prix ; ils sont donc offerts gratuitement. À la fin de la retraite, vous serez invité à présenter un dana (don) aux enseignants.

La pratique de la générosité

 

« La générosité apporte le Bonheur à toutes les étapes de sa manifestation.
Nous ressentons de la joie au moment où nous concevons l’intention d’être généreux. Nous ressentons de la joie au moment de donner. Et nous ressentons de la joie en nous rappelant que nous avons été généreux. »

Le Bouddha

 

Summer flowersDana est un ancien mot pali qui signifie « offrande » ou « cadeau ». Le dana est au centre de la tradition bouddhiste qui est vieille de 2 500 ans. À l’époque où il vivait, le Bouddha et la communauté monastique offraient les enseignements gratuitement aux laïcs. C’était une forme de dana. En retour, la communauté laïque, par sa générosité, veillait à combler les besoins essentiels de leurs enseignants en leur fournissant de la nourriture, des vêtements, un toit et des médicaments.

Quand le Bouddha faisait un discours public, il commençait habituellement en expliquant l’importance et les bienfaits du dana. Le simple fait de donner est une incommensurable source de bienfaits pour celui qui donne. La générosité crée une ouverture du cœur, permet au donneur de s’oublier pour un moment et de mettre l’accent sur le bien-être des autres. Le simple fait de donner une fleur, de rendre un service ou d’avoir une bonne pensée peut en soit constituer une pratique sincère. La taille ou la valeur du cadeau n’a pas beaucoup d’importance. Ce qui compte, c’est que le don est l’expression naturelle d’un cœur aimant et branché sur les autres.

Voie boréale perpétue la tradition et la pratique du dana. Les enseignants, les membres du comité organisateur et les membres du conseil d’administration offrent leur temps et leurs talents contre une rémunération très modeste ou, pour la majorité d’entre eux, sans rémunération aucune dans le but que les enseignements du Bouddha puissent être offerts afin de soulager la souffrance et d’apporter la paix dans le monde. Le montant demandé pour assister à une retraite de Voie boréale couvre les coûts de base de la retraite et non la rémunération de l’enseignant, qui accepte d’enseigner dans un esprit de générosité et en ayant confiance que ceux qui reçoivent ses enseignements sauront le soutenir dans son travail et l’aider à subvenir à ses besoins vitaux. C’est un exemple parfait de ce qu’est l’interdépendance.

À la fin de chaque retraite, un discours sur le dana est prononcé. C’est une invitation à participer à la riche tradition du don. Votre générosité envers les enseignants, la coordinatrice et Voie boréale permet la transmission de l’enseignement et le développement de la communauté.

Écoutez les discours sur la générosité:

Pascal Auclair(en français)

Molly Swan(en anglais)

Photo : Barbara Koch